Fiche d'identité

SIRET : 80390260000011
Date de création : 05/08/14
Code APE : 7219Z
Secteurs d'activité :

Energie/ Efficacité énergétique, Rénovation énergétique, Construction durable

Initiatives :

Technologique, Servicielle, Sociale

Site web : www.defab.fr
Contact : Benjamin LAPLANE, Responsable développement
 
Mots-clés :

informatique, énergie, efficacité

DEFAB

SmartWater

À quel besoin votre savoir-faire répond-il ?

Nous développons des produits autour du confort des espaces de vies et des logiques énergétiques.

Comment y répond-il ?

Notre produit permet de limiter l'impact énergétique des activités numériques intensives et de valoriser le dégagement calorifique de serveurs informatiques. Nous intégrons et exploitons à distance une infrastructure de calcul et de service informatique, au sein de ballons d'eau chaude sanitaire.

Enjeux :

1/ Lissage et maitrise de la consommation énergétique du chauffage sanitaire
2/ Anticipation et suivi de la consomation d'eau chaude
3/ Multiplication par 4 de l'efficience énergétique des activités de datacenters

Succès remarquables :

Nous sommes actuellement incubés au sein de l'ENSAM et accélérés par Startup42.

Ville durable : valeur ajoutée

Caractère innovant :

Nous changeons la logique énergétique derrière l'exploitation massive de l'informatique par la société d'aujourd'hui. La chaleur dégagée en fonctionnement est considérée comme un déchet, que nous souhaitons valoriser.
A la clef, une consommation énergétique optimisée, réduite de plus de moitié, et un vrai bénéfice sur le plan urbain et réseau.

Interopérabilité et reproductibilité :

Notre système est aujourd'hui développé de manière complète, mais nous souhaitons rapidement développer un "booster" adaptable à n'importe quel ballon d'eau chaude.
L'objectif est de pouvoir standardiser l'apport en chaleur avec un système valorisant la chaleur informatique, quelque soit le besoin final.

Bénéfices pour la population :

D'un coté, les entreprises bénéficient de service de qualité à moindre coût. De l'autre, les particuliers et les collectivités réduisent leurs coûts d'exploitation (chauffage d'eau sanitaire) et luttent contre la précarité énergétique.
Enfin, la ville se libère des datacenters qui représentent un risque et une anomalie dans le paysage urbain.

Partenaires

  • Organisme : INRIA/ENS Lyon