Metrolab Paris Region 2015 Le Grand Paris se transforme en « laboratoire d’apprentissage » pendant la Conférence mondiale sur la planification métropolitaine

MetrolabLe Grand Paris se transforme en « laboratoire d’apprentissage » pendant la Conférence mondiale sur la planification métropolitaine

Les vidéos de l’événement :

PARIS, 19 juin 2015—La gestion d’une croissance urbaine qui ne date pas d’aujourd’hui pour créer des communautés ouvertes et viables est une priorité pour les métropoles du monde entier. Et, l’évènement organisé cette semaine dans le Grand Paris sur la planification régionale est un « laboratoire d’apprentissage » qui rassemble une centaine de responsables municipaux venant de 20 pays.
L’évènement de quatre jours, Laboratoire mondial sur la planification stratégique métropolitaine ou MetroLab(15 au 18 juin 2015) est organisé conjointement par le Groupe de la Banque mondiale (World bank Goup) et ADVANCITY Paris Région. Précédé par Dar es-Salaam, Séoul, Mumbai et New York, MetroLab région parisienne est le cinquième évènement de la série.   
« La particularité de MetroLab réside en ce qu’il rassemble les villes, quels que soient leurs stades de développement », déclare Ede Ijjasz-Vasquez, directeur principal du Pôle mondial d’expertise en Développement social, urbain et rural, et résilience (World Bank Group)« C’est une plate-forme dédiée à la recherche de solutions pour gérer la croissance d’une manière qui soit inclusive et durable, et permette de réduire la pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Cela n’étant pas une tâche aisée, MetroLab propose aux métropoles du monde entier son appui et son leadership intellectuel sur la croissance urbaine ».
L’évènement du Grand Paris donne l’occasion à des maires, urbanistes et experts techniques de s’informer sur les efforts de planification urbaine de la région parisienne. Entre autres, ils ont effectué une visite de terrain qui les a conduits à l’École des Ponts Paris Tech pour observer comment la microtechnologie et la nanotechnologie peuvent être utilisées pour administrer les villes, au bâtiment innovant et viable à long terme de Coriolis et sur la Seine pour s’imprégner de la logistique urbaine durable.
« L’innovation ne se limite pas à la technologie, bien que cela soit déterminant », souligne Jean-Louis Marchand, président d’ADVANCITY Paris Region. « Il y a aussi de l’innovation dans le changement de comportement et les nouveaux services. En reliant les métropoles du monde entre elles, MetroLab leur permet d’échanger les meilleures pratiques pour assurer une diffusion plus rapide des techniques de planification urbaine optimales et efficaces. C’est exactement cela la devise d’ADVANCITY Paris Region ».
MetroLab Paris cible essentiellement la question de la planification urbaine dans le contexte du changement climatique, ce en droite ligne des thèmes de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21), qui démarre le 30 novembre. Les villes, qui consomment près des deux tiers de l’énergie mondiale et produisent plus de 70 % des émissions de gaz à effet de serre, ont un rôle vital à jouer dans les efforts visant à stabiliser le réchauffement du globe à moins de 2 degrés Celsius. À mesure qu’elles se développent, leur exposition aux risques climatiques et de catastrophes augmente. Près d’un demi milliard d’habitants des villes vivent dans des zones côtières, ce qui accroît leur vulnérabilité aux ondes de tempête et à l’élévation du niveau de la mer.
« Chaque ville a ses propres solutions mais à l’échelle planétaire, les problèmes sont communs », soutient l’auteur et architecte Peter Calthorpe qui a prononcé un discours-programme sur le thème « Urbanisme à l’ère du changement climatique ». 
En plus des débats sur l’atténuation des effets du changement climatique et l’adaptation au changement climatique, les participants ont écouté des dirigeants municipaux représentant Dar es-Salaam, Surabaya, Mumbai, Rio de Janeiro, Amsterdam et Kigali sur les innovations dans les domaines de l’inondation, la qualité de l’air et la gestion des déchets solides en milieu urbain, ainsi que sur les perspectives des métropoles concernant le transport, l’aménagement du territoire et l’expansion urbaine. 
L’Afrique a un besoin particulièrement urgent de planification stratégique régionale. Avec plus de 450 millions de citadins attendus d’ici 2040, l’urbanisation est la transformation la plus importante en cours sur le continent.  
« Les villes africaines ont une occasion exceptionnelle de tirer des enseignements des succès et des erreurs d’autres villes du monde », indique Ede Ijjasz-Vasquez.« Les décisions prises aujourd’hui déterminent et conditionnent la trajectoire de croissance des métropoles africaines. Elles se trouvent à un stade où il est possible de gagner un tel pari, alors qu’elles s’emploient à résoudre les graves problèmes d’infrastructures, de services et d’inclusion sociale auxquels elles sont confrontées ».
Pour de plus amples informations sur MetroLab, consultez le site :

Une réflexion au sujet de « Metrolab Paris Region 2015 Le Grand Paris se transforme en « laboratoire d’apprentissage » pendant la Conférence mondiale sur la planification métropolitaine »

  1. Ping : Newsletter advancity® : vers la COP 21 2015 – n°6, juin 2015 | Advancity

Les commentaires sont fermés.